Annabelle Fin : le métal authentique

Image 1A 35 ans et nouvellement maman, Annabelle Fin, développe son talent créatif depuis un petit corps de ferme en pleine nature, qu’elle restaure avec son compagnon. Elle réalisa ses premiers bijoux amateurs lors d’un périple dans l’ouest canadien. Après avoir vécu plusieurs années au Quebec. elle est rentrée en France pour retrouver ses racines et a croisé la bijouterie en 2001. Elle s’est immédiatement passionnée pour le travail du métal. Poussée par son compagnon sculpteur, elle décide d’en faire son métier et ouvre son atelier en décembre 2002. 

pendentif annabelle finDepuis elle suit sa démarche de création. Elle ne dessine aucun de ses modèles, « ils naissent d’une interaction entre mon imagination et la matière », confie la créatrice. Elle travaille principalement par martelage et repousse le métal tels une sculpture. Elle s’inspire beaucoup de ses années au Quebec, et de sa passion pour le jardinage et la nature.  On retrouve dans ses créations la représentation des quatre éléments : l’eau, la terre, le feu ou l’air. 

Le mot d’ordre est donc : naturel ! Ses bijoux s’adressent, selon elle, à des femmes qui aiment la beauté naturelle. Souvent qualifié de sobre et élégant, original sans être excentrique, son travail est avant tout authentique. Certaines collections dédiées au quotidien, d’autres aux moments d’exception. Elle réalise même des alliances personnalisées pour les unions. 

Mes bijoux s’adressent à toutes les femmes qui aiment la beauté au naturel. On 
dit souvent de mon travail qu’il est sobre et élégant, original sans être 
excentrique mais surtout authentique.

Vous pouvez retrouver ses créations sur son site Internet http://www.annabellefin.com.

 

Amandine

ALM

Septième édition de « cadeaux d’artistes » du 15 au 17 mai

L’expo-vente « Cadeaux d’artistes » fête ses sept printemps ce week-end, les 15, 16 et 17 mai, de 14 h à 21 h, à Paris. 

Pour « que la création soit de toutes les fêtes » se plait à dire Michèle Rizet, organisatrice de l’événement.Formé aux arts graphique à l’école nationale supérieure des Beaux arts de Paris, cette directrice artistique, réunit chaque année une dizaine d’artistes dans un lieu unique et authentique : l’atelier de « la 3ème porte bleue », niché place Sainte-Marthe, au coeur du Xe arrondissement de Paris.

Image 3

Au programme cette année, des bijoux, des accessoires de mode, de la décoration, les arts de la table, et l’univers de l’enfant. « Cadeaux d’artistes », c’est l’occasion de rencontrer les artistes et créateurs présents, comme Marion Coutillé, l’une des créatrices d’ALittleMarket, mais aussi de réaliser des trouvailles à prix atelier. Une aubaine à quelques semaines de la fête des mamans.

Image 4Informations pratiques :

Atelier de La 3ème Porte Bleue
24, Place Sainte Marthe
75010 Paris
Métro Belleville ou Goncourt 

Plus d’informations sur http://www.cadeauxdartistes.fr

Amandine

ALM

Thomas De Lussac : de la déco unique et galactique

Lampe moonwalk trio  

 

 

Lampe moonwalk trio

Depuis toujours attiré par la création, cet ancien contrôleur de gestion n’avait jusqu’ici pas vraiment voué sa carrière à la création. Mais les artistes l’attirent, et l’art en général l’attirent tel un aimant. Il se reconvertit en agent export pour des créateurs français. Puis il y a presque 10 ans maintenant, il décide de sauter le pas, de se lancer, en tant que créateur, designer. Il crée son agence de design en 2000.

A aujourd’hui 41 ans, Thomas de Lussac est un artiste reconnu et épanoui. Autodidacte, il acquiert son talent de dessinateur sans prendre un seul cours. Il tire son inspiration farfelue de son environnement de tous les jours. Il apprécie notamment le mobilier ancien et surtout les tendances du 20e siècle. « J’observe beaucoup ce qui m’entoure et j’adore aussi l’univers de la science fiction« , confie-t-il. Une inspiration mixe aux résultats détonnants et follement originaux. Les journalistes spécialisés aiment parler de Thomas de Lussac comme d’un style « galactique », avec ses formes géométriques, et futuristes, uniques.

Trobo rose

Trobo rose

Métal, bois, plexi, toutes les matières l’intéressent. Il ne bride pas son inspiration, du design classe aux couleurs ludiques. La gamme de ses créations est vraiment étendue. Si la marque Thomas de Lussac studio s’adresse à une clientèle plutôt aisée car les matériaux sont coûteux et la production française. Mais sa toute nouvelle marque T2L « s’adresse à tout le monde, affirme le designer, les produits sont ludiques et les finitions plus simple« .

Pour en savoir plus sur Thomas de Lussac : http://www.thomasdelussac.fr , et sur ALittleMarket.

Amandine

ALM

Salon TMode du 19 au 21 juin

Salon TMode

Salon TMode

Cocktail créateur : un nouveau rendez-vous ce week-end

Ce week-end, se tiendra un nouveau cocktail créatif.

image-1

Le principe est simple : sept créateurs de mode investissent des boutiques et des galeries le temps d’un week-end pour vous faire découvrir en exclusivité l’ensemble de leur créations dans le ‘pop-up store’ ainsi formé. Le tout dans une ambiance différente, intime, sympathique, conviviale L’occasion de découvrir les créateurs de mode autrement, de leur poser des questions, partager, échanger. Madeva, créatrice à l’origine de cette initiative fixe un nouveau rendez, samedi 9 et dimanche 10, de 10 h à 20 h, 70 rue Jean-Pierre Timbaud, Paris 11e. Au programme : mode femme et homme, accessoires, décoration.

Pratique : métro L3 Parmentier

Plus d’informations et plan sur http://www.madeva.fr 

Amandine

ALM